300 nouveaux afficheurs de temps d’attente sur le réseau de la STIB

Vers une amélioration de l'information pour les voyageurs de la STIB

Vendredi 13 mai 2016 — Le Ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux publics, Pascal Smet, et l’ensemble du Gouvernement bruxellois se réjouissent de l’installation par la STIB de 300 nouveaux afficheurs de temps d’attente qui viendront compléter l’information aux voyageurs sur le réseau de surface. « Depuis plusieurs années, la STIB investit afin d’améliorer l’information aux voyageurs. Avec le début du déploiement de 300 nouveaux afficheurs de temps d’attente aux arrêts de bus et tram en surface, c’est une nouvelle étape importante qui est aujourd’hui franchie. D’ici fin 2016, grâce aux nouveaux afficheurs et aux afficheurs déjà présents dans l’ensemble des stations de métro, 85% des voyageurs bénéficieront d’un afficheur de temps d’attente à leur arrêt. » indique le Ministre bruxellois Pascal Smet.

Depuis plusieurs années, la STIB multiplie les initiatives afin d’améliorer la communication et l’information vis-à-vis de ses voyageurs. A travers une séries de canaux de communication tels que son site internet, sa présence renforcée sur les réseaux sociaux, les afficheurs de temps d’attente, les panneaux dynamiques ou encore le service de Customer Care, la Société de transport bruxellois a fait de l’information au voyageur une composante essentielle de son service et de son offre de transport public. En 2015, la STIB a en effet continué à améliorer de manière visible l’information aux voyageurs grâce à l’installation de 200 afficheurs de temps d’attente dynamiques supplémentaires aux arrêts et à 68 bornes interactives « Touchscreen » en station, qui sont venues compléter les 115 MUPI’s (grands panneaux d’information avec les temps d’attente, installés aux entrées des stations de métro).

Nouveaux afficheurs IVEC

Les investissements se poursuivent et la STIB teste depuis décembre 2015 une nouvelle version d’afficheurs de temps d’attente (afficheurs IVEC) aux arrêts de tram et bus en surface. Un test qui s’avère concluant et dès aujourd’hui, la STIB débute le déploiement des 300 premiers afficheurs IVEC sur le terrain. Un budget de 630.000 euros a ainsi été débloqué pour l’installation de ce nouveau matériel. Une cinquantaine d’afficheurs seront installés par semaine. Les 50 premiers seront placés dans le centre-ville et les 250 suivants seront installés prioritairement aux arrêts les plus fréquentés du réseau.

Ces nouveaux afficheurs fonctionnent sur batterie et ne nécessitent donc pas la mise en place d’un poteau spécifique et ni de connexion au réseau électrique. Leur installation est donc beaucoup plus rapide, aucune demande de permis n’est nécessaire et leur coût total est nettement inférieur à celui des afficheurs classiques présents sur le réseau de surface. Ils peuvent également facilement être installés aux arrêts provisoires lors de chantiers. L’objectif de la STIB est d’installer également ce type d’afficheurs sur les grands chantiers prévus durant l’été.

Ils viendront compléter l’offre actuelle, afin d’aboutir à près de 900 afficheurs de temps d’attente installés aux arrêts de surface les plus fréquentés d’ici fin 2016. La STIB atteindra ainsi l’objectif fixé dans son contrat de gestion 2013-2017, soit équiper 40% des arrêts de surface d’afficheurs de temps d’attente.

L’information, essentielle pour les voyageurs

L’information figure dans le top 10 des préoccupations des voyageurs et ceux-ci ont récompensé les efforts réalisés par la STIB, en accordant aux afficheurs de temps d’attente en stations le meilleur résultat du baromètre de satisfaction 2015 (8,2/10), suivis des afficheurs de temps d’attente aux arrêts de surface (7,6/10).

« Nous le savons, l’information est un point essentiel pour nos voyageurs. Et grâce à ces nouveaux afficheurs, aux afficheurs de temps d’attente déjà présents aux arrêts de surface et aux afficheurs qui équipent l’ensemble des stations de métro, ce sont 85% des voyageurs qui bénéficieront d’un afficheur de temps d’attente à leur arrêt fin 2016 », souligne Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

« Quelques minutes d’attente à un arrêt de bus ou de tram peuvent souvent paraître interminable lorsque l’on voyage à Bruxelles en utilisant les transports en communs » indique Pascal Smet, Ministre bruxellois de la Mobilité et des travaux publics. « Informer les voyageurs du temps d’attente aux arrêts fait donc partie des améliorations les plus appréciées par les voyageurs et participe à l’amélioration globale du service de la STIB. Avec 900 afficheurs de temps d’attente installés aux arrêts en surface, c’est 40% du réseau de surface qui offrira d’ici fin 2016 une information en temps réel aux bruxellois. Avec cette nouvelle étape, la STIB s’adapte et s’inscrit encore un peu plus dans le développement d’une offre moderne et qualitative de transport public »