Audit Bypad : Évaluation des politiques cyclistes en progression

Le vélo doit devenir l’affaire de tous

Régulièrement, la Région Bruxelloise procède à l’analyse de ses politiques cyclables. L’outil BYPAD, permet d’évaluer, avec l’ensemble des acteurs, la qualité des actions liées aux vélos et d’élaborer des pistes d’amélioration.

Ce quatrième audit a été mené sous la responsabilité des bureaux d’études Tridée et Pro-Vélo. Doté d’une méthodologie identique à l’ensemble des pays européens, l’audit BYPAD a impliqué, à Bruxelles, lors de l’enquête, le Gracq, le Fietserbond, l’EUCC, l’administration et le cabinet du Ministre de la Mobilité, Pascal Smet.

Au terme de ce processus, les 9 leviers de la politique cycliste sont cotés.

En 2018, le score général est en progression, mais le chemin pour atteindre les niveaux 3 ou 4 est encore long. Atteindre ces niveaux impliquerait que le développement du vélo en ville serait devenu l’affaire de tous ou que l’excellence serait reconnue internationalement. Or, les intervenants du BYPAD estiment que la mise en œuvre de la politique vélo à Bruxelles, se fait encore trop de manière négociée, au gré des alliances et des opportunités. Qui plus est, l’absence de contraintes pour les communes ne participe pas à l’amélioration sur le terrain de la politique vélo de la Région.

L’audit BYPAD conclut ainsi : « La politique vélo est bien globale et se développe, mais reste encore trop isolée, l’affaire d’un nombre réduit de personnes et d’élus. Il faut que la politique vélo devienne systémique, c’est-à-dire au cœur de la politique de mobilité et véritablement l’affaire de tous. Il faut développer un réflexe vélo transversal et réduire réellement la pression automobile afin de favoriser le vélo ».

 « Bruxelles progresse. Ces conclusions sont une satisfaction, elles confortent cette majorité qui a décidé d’implanter 80 km de pistes cyclables, d’ici 2020. L’audit BYPAD énonce aussi une vérité. Il faut arrêter de nous mettre des bâtons dans les roues. Le développement des politiques cyclables à Bruxelles doit devenir la priorité de tous. Notre environnement, notre qualité de vie est à ce prix », a indiqué Pascal Smet, Ministre bruxellois de la Mobilité.

«Notre région peut réellement devenir « vélo-friendly », à condition d'opérer des choix ambitieux en matière de mobilité. Les déplacements à vélo doivent devenir d'une simplicité telle que cela devient une évidence dans l'esprit des usagers. Mais pour instaurer le « réflexe » vélo auprès des citoyens, il faut d'abord qu'il devienne un réflexe pour l'ensemble des acteurs de la mobilité à Bruxelles. » déclare Florine Cuignet pour le Gracq

«Toutes les villes qui sont parvenues à systématiser leur politique cyclable, ont obtenu de beaux succès en terme de nombre de cyclistes et de nombre de trajets effectués à vélo. A Bruxelles, on voit une réelle progression, notamment par rapport aux infrastructures. Mais les ambitions sont morcelées. Les bruxellois s'y perdent, la mobilité ne s'améliore que trop peu. C'est en créant un véritable système vélo, composé d'une vision claire et partagée par tout le monde, d'ambitions chiffrées, de moyens humains et financiers, que Bruxelles deviendra une ville cyclable. C'est ce que l'audit Bypad a démontré".. Mikaël Van Eeckhoudt Fietsersbond vzw Algemeen directeur

«Je suis heureux de compter chaque jour davantage de cyclistes sur les voiries bruxelloises. La demande d’espaces cyclables augmente et la Région de Bruxelles-Capitale doit dégager de manière proactive les moyens pour améliorer l’offre. Je m’engage à mobiliser Bruxelles Mobilité pour poursuivre ce travail sur les  infrastructures et mettre en œuvre une politique cyclable systématique » Christophe Vanoerbeek ; Directeur-Général Bruxelles Mobilité

 

Sur la base de cet audit, des pistes d’amélioration ont été proposées et seront intégrées dans Good-Moove. Le nouveau plan régional de mobilité en cours de rédaction.

Contactez-nous
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du ministre Pascal Smet
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du ministre Pascal Smet
A propos de Pascal Smet

Le Gouvernement bruxellois Secrétaire d'Etat de l'Urbanisme et Patrimoine - Relations européennes et internationales - Commerce extérieur - Lutte contre l'Incendie et Aide médicale urgente

Membre du VGC, chargé de la Culture, de la Jeunesse, du Sport et des Centres communautaires


Pascal Smet
Zenith
Koning Albert II laan 37 - 12de
1030 Brussel