Bruxelles éteint les lumières pour Earth Hour

Moins de lumière dans les stations de métro et sur les lieux symboliques pendant le we

Mercredi 25 mars 2015 — Dans le cadre de la Earth Hour, la Région bruxelloise éteindra les lumières dans différents lieux publics le samedi 28 mars de 20h30 à 21h30. Grâce à cette action, la Région soutient l’action globale du WWF dans la lutte contre le réchauffement climatique. WWF invite les particuliers, les villes et les entreprises à éteindre les lumières dans le plus d’endroits possibles samedi prochain pendant une heure.

63 stations de métro baissent les lumières

Samedi prochain, la STIB diminuera l’intensité de la lumière pendant une heure dans 63 des 69 stations de métro (certaines stations ont déjà tamisé leur lumière ou ne peuvent pas participer étant donné que des travaux de rénovation sont en cours d’exécution). Grâce à cette mesure, la société des transports intercommunaux de Bruxelles économise environ 1200 kWh. Cela correspond à ce qu’un ménage bruxellois moyen consomme pendant 2 à 3 mois. L’action de la STIB s’inscrit dans le cadre de leur vision générale d’entreprenariat durable. Les bus de la STIB répondent aux normes environnementales les plus strictes au niveau des émissions de gaz et les trams et métros roulent à l’électricité et ne rejettent donc pas directement de CO2

Les lieux symboliques ne seront pas éclairés pendant le week-end

La Région bruxelloise va en outre éteindre la lumière de quelques monuments et lieux publics situés dans le centre de Bruxelles du vendredi soir 27 mars au lundi matin 30 mars. Concrètement, cela concerne l’Eglise royale Sainte-Marie à Schaerbeek, la basilique de Koekelberg, l’éclairage d’ambiance de l’avenue Louise et aussi quelques ponts enjambant le canal (Sainctelette, Petit Château, Porte de Flandre). En collaboration avec la VRT et la RBTF, les lumières de la tour Reyers seront également éteintes. La SNCB participe également à l’action en éteignant l’éclairage extérieur de la façade de la Gare de Bruxelles-Centrale.

'Grâce à la Earth Hour, nous réfléchissons aux économies d’énergie et à la pollution lumineuse dans notre capitale', déclare Pascal Smet, ministre bruxellois des Travaux Publics et de la Mobilité. 'C’est également l’objectif que nous souhaitons atteindre avec le Plan lumière pour la Région de Bruxelles-Capitale, que nous sommes en train d’élaborer. Nous souhaitons éclairer la ville de façon agréable et sécurisée et en même temps utiliser l’énergie de façon rationnelle. Lorsque j’observe les évolutions technologiques qui ont été réalisées dans le domaine, je suis confiant pour l’avenir.'