Bruxelles ville-hôte du congrès international ISOCARP pour des villes saines

Bruxelles ville-hôte du congrès international ISOCARP pour des villes saines

Comment mettre la santé au cœur de la planification urbaine ? C’est sur cette question que se pencheront des urbanistes et planificateurs du monde entier à l’occasion du ISOCARP World Planning Congress de Bruxelles (du 3 au 6 octobre 2022).

 ISOCARP (International Society for City and Regional Planners) est une organisation internationale de plus de 700 membres (particuliers ou organisations actives dans le domaine de la planification urbaine) issus de 85 pays. Chaque année, une ville-hôte et une thématique sont choisis pour l’organisation du congrès ISOCARP. L’objectif est d’apporter une contribution sur le plan académique et politique sur les manières de façonner la ville.

From Wealthy to Healthy Cities

Dans toutes les grandes villes, les facteurs influençant la santé des habitants sont nombreux. Pensons à la forte concentration des activités, aux inégalités sociale, aux schémas de mobilité, à la qualité de l’air et à l’impact du changement climatique. Les facteurs impactant la santé doivent être pris en compte de manière intégrée dans la planification urbaine, particulièrement en matière d’espaces publics et verts, de logement, de mobilité...

Le thème de cette 58e édition du congrès ISOCARP (« From Wealthy to Healthy Cities ») avait déjà été fixé fin 2019, avant le début de la pandémie. Depuis, les universitaires et responsables politiques du monde entier ont pu réfléchir à la ville dans l’ère postpandémie. Bruxelles est également engagée dans cette réflexion, et la poursuivra grâce à l’organisation de ce congrès international. L’idée est simple : notre environnement est déterminant pour notre santé !

Le programme compte 4 grands thèmes :

  • Healthy people – la santé des habitants, avec une attention particulière pour les chaînes alimentaires locales, la prévention et l’impact du cadre de vie sur notre bien-être physique et mental
  • Healthy planet – du local au global, avec une attention particulière pour la transition énergétique et la neutralité carbone par exemple
  • Healthy governance – intégration de la santé dans la planification urbaine et les processus de participation
  • Healthy economy – reconnaissance d’une changement de paradigme d’une économie de croissance vers une économie circulaire localisée

 

Bruxelles ville-hôte

Pascal Smet, Secrétaire d’État à l’Urbanisme, assurera le rôle de maître de cérémonie à l’occasion du congrès. Il pourra à cet effet compter sur le soutien du Ministre-Président Rudi Vervoort et du Ministre de l’Environnement et de la Santé Alain Maron.

Urban.brussels, perspective.brussels et Bruxelles Environnement joignent leurs efforts en vue de l’organisation pratique de cet événement.

“Je suis particulièrement heureux de l’organistion de ce congrès important à Bruxelles. Après avoir été honoré du Prix de l’excellence d’Isocarp décerné au Plan Canal en 2016, nous avons l’opportunité d’accueillir leur événement phare dans cette même zone du canal, à Tour et Taxi. Le thème de cette édition, choisi avant même la pandémie de COVID, est particulièrement porteur. La protection et la promotion de la santé de tous les citoyens sont en effet aujourd’hui au cœur des politiques de développement territorial et en particulier urbain, qu’elles touchent à l’offre de logements, d’espaces publics de qualité, d’équipements collectifs ou encore de mobilité. », Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale.

 

« Bruxelles est la capitale européenne, une des villes les plus internationales au monde, et qui a commencé il y a quelques années sa transition pour devenir une ville tournée vers l’avenir et à taille humaine. Bruxelles est donc l’endroit idéal pour organiser un grand congrès sur les principaux défis des métropoles.
Je suis très enthousiaste et fier de pouvoir accueillir bientôt des experts et décideurs du monde entier dans notre belle ville afin de faire connaissance et d’échanger nos expériences », déclare le Secrétaire d’État bruxellois Pascal Smet.

 

« En tant que Ministre de la Région bruxelloise chargé de la Transition climatique, de l’Environnement, des Affaires sociales et de la Santé, je trouve très important que nous organisions ce congrès mondial, car il concerne le cœur de la politique que je mène. Je suis intimement convaincu que les villes doivent être saines et garantir le bien-être de leurs habitants. Les crises auxquelles nous faisons face aujourd’hui, que ce soit dans le domaine du climat, de l’énergie ou de la nature, nous forcent à comprendre que nous devons de toute urgence travailler à un monde nouveau afin de garantir un cadre de vie sain pour chacun. Nous sommes à un tournant et devons réunir les esprits innovants et créatifs pour dessiner de nouvelles voies et repenser nos villes. La Région bruxelloise s’est fixée pour objectif la neutralité carbone en 2050 et est en train de réaménager son territoire dans cette optique. Je serai donc heureux d’entendre les idées des participants à ce congrès dans ce domaine ! », affirme Alain Maron, Ministre bruxellois à la Transition climatique, à l’Environnement et à l’Énergie.


 
« Les villes et les communautés urbaines doivent être planifiées et gérées de manière saine pour limiter les effets des crises conjuguées des pandémies, du changement climatique et de la perte de biodiversité. Comment réaliser à la fois la santé et le bien-être de tous les citoyens et de la planète ? Quels sont les changements nécessaires dans l’administration et dans l’économie ? J’ai hâte de pouvoir échanger les pratiques et théories innovantes à l’occasion de ce congrès afin de rendre sains les espaces non durables. Je vous invite à prendre part à ce voyage et à créer de nouveaux liens. Le monde a rendez-vous à Bruxelles, un haut lieu de diversité et d’inspiration, pour chercher ensemble de nouvelles et justes pistes de planification et mettre en œuvre des actions et changements bénéfiques pour la santé », estime Elisabeth Belpaire, directrice du congrès ISOCARP.

 

Le dialogue et l’échange entre villes, au niveau européen et international, est effectivement essentiel, également pour la Région bruxelloise. L’organisation de ce congrès s’inscrit dans les priorités de la Région, dont la politique d’aménagement du territoire vise à améliorer le cadre de vie, particulièrement dans les quartiers densément peuplés du centre. Les espaces publics et ouverts remplissent de nombreuses fonctions, ils contribuent notamment à rendre la ville plus saine et agréable à vivre.

Différents thèmes et projets bruxellois seront mis en exergue à l’occasion du congrès.

La zone du Canal est un parfait exemple bruxellois de quartier en plein développement où la santé doit prendre une place centrale.  C’est donc sur le site de Tour & Taxis que s’est porté le choix pour l’organisation du congrès (Maison de la Poste).

Et comme il est important de bouger, également pendant le congrès, le programme prévoit plusieurs formats. Outre les sessions plénières et les tables rondes classiques seront aussi organisées des visites de terrain à vélo, à pied ou même en joggant !

Une promenade à vélo sera donc organisée le long du canal, ainsi qu’une visite à CityGate et Tivoli.

Mais le Quartier européen, les étangs de Neerpede et la reconversion de la brasserie Wielemans ne seront pas en reste.

Pour de plus amples informations sur le congrès et la participation : https://brussels2022.isocarp.org/

 

A propos de Pascal Smet

Le Gouvernement bruxellois Secrétaire d'Etat de l'Urbanisme et Patrimoine - Relations européennes et internationales - Commerce extérieur - Lutte contre l'Incendie et Aide médicale urgente

Membre du VGC, chargé de la Culture, de la Jeunesse, du Sport et des Centres communautaires


Pascal Smet
Zenith
Koning Albert II laan 37 - 12de
1030 Brussel