Chaussée d’Ixelles apaisée

Permis octroyé et adaptation du projet pour la place Fernand Cocq

Jeudi 20 juillet 2017 — C’est l’un des projets emblématiques pour la Région Bruxelloise. Conçu en partenariat avec la commune d’Ixelles, suite à deux ans de concertations avec les riverains et les commerçants, le projet dispose aujourd’hui d’un permis d’urbanisme.

Pour rappel, celui-ci doit permettre la transformation de la chaussée d’Ixelles en une zone apaisée. Seule la circulation des bus, piétons et cyclistes y sera en effet autorisée en journée. Réaménagée en une voirie de plain-pied elle verra son visage radicalement changer.

Aujourd’hui, les impétrants travaillent entre la place Fernand Cocq et la rue de l’Arbre Bénit. Dans les semaines à venir Bruxelles Mobilité prendra le relais pour réaménager l’espace public de façade à façade.

En octobre, le même phasage sera utilisé pour le chantier entre la porte de Namur et la rue de la Paix.

Pour la place Fernand Cocq, après l’enquête publique, le projet a été amendé. Désormais la perspective vers la maison communale est garantie. Pour prendre en compte les remarques émises lors de la commission de concertation par les habitants et la commune, la superficie dédiée à la verdure a été doublée sur la place pour atteindre plus de 900m2 et si 6 arbres à hautes tiges seront abattus, 9 seront replantés. Sur la nouvelle place 12 arbres seront présent pour 9 arbres actuellement. « Nous créons ici une place où sera possible de se rencontrer, de se réunir. Un nouveau lieu attractif pour Ixelles. Avec ce projet global pensé en concertation étroite avec tous les acteurs, nous allons doter Ixelles d’un nouveau cœur. Il pourra vibrer au rythme des événements et d’une vie économie ixelloise très active. Je sais les habitants impatients de pourvoir s’approprier rapidement cette nouvelle place » a déclaré Pascal Smet, ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux Publics