Communiqué de presse : Réaménagement de la Porte de Ninove

A l’écoute des citoyens, le gouvernement agrandit le parc et confirme la création de 107 logements sociaux dans le périmètre

Jeudi 17 décembre 2015 — Le Gouvernement bruxellois, sur proposition du Ministre-Président Rudi Vervoort, et des ministres Céline Fremault et Pascal Smet, s’est accordé ce jeudi 17 décembre sur les dernières adaptations qu’il souhaitait apporter au projet de réaménagement de la Porte de Ninove afin d’améliorer sa qualité et de respecter les opinions exprimées par les habitants du quartier.

Le Gouvernement bruxellois, sur proposition du Ministre-Président Rudi Vervoort, et des ministres Céline Fremault et Pascal Smet, s’est accordé ce jeudi 17 décembre sur les dernières adaptations qu’il souhaitait apporter au projet de réaménagement de la Porte de Ninove afin d’améliorer sa qualité et de respecter les opinions exprimées par les habitants du quartier.

 

La première de ses adaptations consiste à avoir replacé le cheminement du tram sur la chaussée de Ninove au lieu d’un passage à travers le parc qui rétrécissait l’espace vert et portait atteinte à sa convivialité. Cette adaptation se trouve traduite dans le permis délivré pour la rénovation des espaces publics qui devraient démarrer grâce à Beliris dans la première moitié de 2016 par des opérations de démolition et de dépollution. Le chantier global devrait durer deux ans.

 

L’autre adaptation fondamentale approuvée ce jeudi par le Gouvernement vise la relocalisation du projet de la SLRB. Afin de renforcer la qualité des 107 logements sociaux à construire, et pour permettre un agrandissement supplémentaire du parc, s’il n’y a pas de restitution, ces logements seront construits sur la parcelle mise à disposition du projet par le Collège de la Ville de Bruxelles au niveau de l’îlot des Arts et Métiers. Selon la Ministre Céline Fremault en charge du Logement : « Cette adaptation permettra d’une part la maximalisation de la taille du futur parc et d’autre part renforcera encore la qualité de vie des locataires sociaux qui bénéficieront d’une situation plus au calme en retrait de la circulation. Les habitants auront ainsi  le bénéfice d’un quartier verdurisé. L’ensemble sera plus harmonieux par l’intégration et la connexion des bâtiments dans leur environnement urbain ».

 

« Le réaménagement de la Porte de Ninove est un de nos projets prioritaires. Il doit redonner vie à ce no man’s land. Offrir un espace vert qualitatif, dans un quartier qui en est dépourvu, concevoir un projet global, afin d’accueillir au mieux les nouveaux habitants dans le futur, voilà les objectifs du projet adopté aujourd’hui. Nous avons rencontré les habitants et entendus leurs demandes et nous continuerons à travailler ainsi dans les mois à venir. Un nouveau quartier va se pouvoir se dessiner à la porte de Ninove. Vert, connecté aux transports en commun il est aussi conçu pour être facilement accessible aux cyclistes », a déclaré aujourd’hui Pascal Smet, ministre bruxellois de la Mobilité et des travaux publics.

 

Parallèlement, la Région bruxelloise accompagne le développement du projet de BESIX qui donnera notamment lieu à la construction d’environ 200 logements.

 

Le Gouvernement a chargé le Ministre-président d’encadrer les développements immobiliers par un masterplan qui démarrera dès le début de l’année prochaine et sera traduit dans des dispositions réglementaires. 

 

Enfin une réunion publique d’échanges sera organisée dès le mois de février afin d’informer personnellement les habitants des futurs développements des environs immédiats de la Porte de Ninove et de poursuivre la concertation. 

 

Le Ministre-Président se réjouit de ce que le Gouvernement partage une ambition forte pour ce projet de redéploiement de la Porte de Ninove. « Les adaptations apportées au projet, dont certaines à la demande des habitants, renforcent significativement la qualité des espaces publics et du parc. Elles permettent également la construction de logements sociaux dans des conditions optimales. Il est très enthousiasmant de noter que les opérateurs publics et privés travaillent main dans la main pour faire de ce projet un modèle de rénovation urbaine qui profite tant aux habitants qu’à l’attractivité de Bruxelles », a déclaré Rudi Vervoort.

 

Published with Prezly