Conclave budgétaire

La mobilité priorité budgétaire

Dimanche 18 octobre 2015 — Pascal Smet le ministre bruxellois de la Mobilité a déclaré à la sortie du conclave budgétaire de ce we:

« Je suis très heureux aujourd’hui. Le gouvernement a fait de la Mobilité une priorité budgétaire. La Région va en 2016 et les années suivantes continuer d’investir dans les transports en commun pour améliorer l’offre en augmentant sa qualité et sa capacité.

Plus de Bruxellois dans les transports en commun c’est l’assurance d’améliorer la qualité de vie à Bruxelles.

L’approbation du nouveau plan bus en première lecture contribuera à l’amélioration de l’air grâce à une flotte écologique. Il permettra des connexions plus rapides, de meilleurs correspondances et un meilleur service, mais vise également la création de passerelles entre les quartiers qui sont quelque peu isolés. Les quartiers de la ville qui sont peu ou mal desservis bénéficieront d'une meilleure offre. Nous lançons immédiatement un appel à l’intérêt du marché  pour l’achat de bus électrique. 

Malgré le contexte budgétaire difficile le gouvernement bruxellois a pris ses responsabilités en approuvant les prévisions d’investissements de la stib pour les 10 ans à venir. Je peux vous annoncer que les moyens financiers ont été dégagés pour réaliser le Métro Bordet-Albert et la modernisation du métro (ligne 1 - 5 et 2 - 6) . La prolongation supplémentaire du tram 94 vers Marcel Thiry, la liaison des trams 3 – et 9 au Heysel est budgétisée .

En bon père de famille nous avons estimé que mener d’ici 10ans 3 projets de métro était dangereux financièrement et nous avons renoncé à prolonger le métro jusqu’au parking C et le projet de métro aérien entre Tour et Taxi et la gare du Nord. En installant au Heysel le tram 9 et un dépôt nous assurons à un moindre coût sa connexion avec le réseau. Parmi les grands projets, le tunnel des transports en commun sous la place meiser est confirmé. Nous avons aussi dégagé un budget important pour la création de zones piétonnes à Bruxelles.

Rendre accessible des transports en commun est essentiel. Ainsi le gouvernement  a décidé de maintenir les tarifs 2016 au niveau de 2015. Il n’y aura donc pas d’augmentation pour les utilisateurs des transports en commun. Pour soutenir les familles nous avons décidé de réduire les frais d'abonnement de 120 à 50 euro pour l’abonnement scolaire du premier enfant.  

Ce gouvernement est ambitieux et raisonnable. Je tiens à féliciter et remercier mes collègues pour leur soutien. »