Don’t Block the Box

Marquage au sol et action de sensibilisation pour une circulation plus fluide

Lundi 9 mai 2016 — Le Ministre Bruxellois de la Mobilité et des Travaux publics, Pascal Smet, a donné aujourd'hui le coup d'envoi d'une phase test de nouveaux marquages au sol et d'une campagne de sensibilisation pour une circulation plus fluide aux carrefours encombrés. 

Les carrefours sont trop souvent bloqués par des voitures à l'arrêt. Cela suscite non seulement l'amertume des automobilistes qui viennent d'une autre direction, mais aussi de gros ralentissements. Le code de la route est pourtant clair : même si des signaux lumineux de circulation l'y autorisent, un conducteur ne peut s'engager dans un carrefour si l'encombrement de la circulation est tel qu'il serait vraisemblablement immobilisé dans le carrefour, gênant ou empêchant ainsi la circulation dans les directions transversales.

Le projet pilote met cet article du code de la route littéralement en exergue. Pendant six mois , trois voies d'accès principales de la Petite Ceinture seront équipées d'un marquage au sol en damier jaune. Cette signalisation encourage à adopter le comportement routier correct et veille à ce que les automobilistes ne s'arrêtent pas sur un carrefour, même si les feux de signalisation sont verts. Les automobilistes ne peuvent donc s'engager sur le damier jaune que lorsqu'ils ont l'assurance qu'ils pourront traverser le carrefour sans encombre.

Une campagne de sensibilisation rappelle aux automobilistes que le blocage d'un carrefour empêche une circulation fluide et menace la sécurité. Pendant la phase test, des flyers seront distribués aux automobilistes. Par ailleurs, la police sera également souvent présente pour évaluer le projet et infliger une amende aux automobilistes qui bloquent le carrefour malgré le marquage. L'amende correspondant à ce genre d'infraction s'élève à 55 euros avec perception immédiate.

Si le projet est évalué de manière positive, il sera mis en œuvre sur plusieurs carrefours.