La chaussée d’Ixelles apaisée

Une vision commune pour l’avenir du quartier de la chaussée d’Ixelles

Vendredi 15 janvier 2016 — La Région et la commune d’Ixelles ont présenté aujourd’hui le projet commun qui vise à donner un nouveau visage au quartier de la chaussée d’Ixelles.

Ce projet est le fruit des discussions entamées avec les riverains lors des réunions d’information l’année dernière. A l’issue de celles-ci Pascal Smet, Ministre de la Mobilité et des Travaux Publics, c’était engagé à étudier toutes les propositions.

Le projet présenté aujourd’hui est plus qu’un projet de mobilité.

C’est un projet de qualité de vie en ville et vise à repenser le c?ur de la commune.

« Le haut de la ville doit se préparer à affronter la concurrence. Avec ce projet nous dotons le coeur d’Ixelles d’une véritable identité. Sans voitures, la zone de la commerciale de la chaussée d’Ixelles sera apaisée et parée à faire face à l’émergence de nouveaux pôles commerciaux à Bruxelles. Je me réjouis aussi de voir le quartier Saint-Boniface se transformer en zone de rencontre. Je suis fier aujourd’hui de présenter ce projet et heureux de le faire en partenariat avec la commune dont je voudrais explicitement louer la bonne volonté » a déclaré aujourd’hui Pascal Smet.

Pour Dominique Dufourny, Bourgmestre d'Ixelles : « Il s'agit d'un projet ambitieux, audacieux et novateur qui modifiera le paysage urbain des Quartiers Cocq – Saint-Boniface  - Porte de Namur. Il devra améliorer le cadre de vie des Ixellois et s'inscrire dans la dynamique du développement socio-économique que nous menons actuellement. Je songe plus particulièrement à la demande de reconnaissance en centre touristique introduite pour les quartiers concernés.  Nous veillerons à ce que la durée du chantier soit scrupuleusement respectée afin que les habitants et les commerçants ne soient pas pénalisés ». 

Le projet prévoit le réaménagement complet de façade à façade de la chaussée d’Ixelles entre la Porte de Namur et la place Fernand Coq. Les piétons disposeront alors d’un espace de plain-pied idéal pour une zone commerçante de cette importance.

Sans feux, ni embouteillage le bus 71 verra sa fréquence et sa régularité augmenter. L’objectif étant de garantir ainsi le passage d’un bus toutes les 3-4 minutes ce qui permettrait une augmentation respective de 25 à 66% de sa capacité. Cette ligne de bus de la Stib, utilisée à 58% par des Ixellois, doit son succès à son trajet qui relie les points névralgiques de la commune. Voilà pourquoi il a été décidé de ne rien modifier à son trajet.

Une attention particulièrement sera portée à l'accessibilité des parkings publics de la zone.

« Via ce projet, c’est l’amélioration de la qualité de vie dans le quartier nord de la commune qui est visé. C’est également une réponse à nos préoccupations concernant la ligne 71, qui connecte  les Ixellois, d’une part avec le centre-ville et d’autre part avec le sud d’Ixelles et les universités. Nous serons à la disposition des riverains et usagers du quartier pour construire ensemble un plan de circulation de qualité» a déclaré Caroline Désir, échevine de la Mobilité

10 millions d’euro ont été prévu dans le budget régional pour ce projet incluant le réaménagement complet de la place Fernand Coq. Le chantier, qui se déroulera par phase, est programmé pour fin 2017 pour maximum 8 mois.

A l’image du chantier Vanderkindere un système de bonus-malus pour l’entrepreneur sera introduit pour inciter celui-ci à réduire au maximum la durée du chantier.

Commune et Région ont également convenu d’installer rapidement un comité d’accompagnement  afin de suivre toutes les étapes du projet.

Le projet final sera élaboré en partenariat avec les habitants et les commerçants. A cette fin, tous seront invités, dans les semaines à venir, à des réunions de participation.