La Cité Moderne retrouve son lustre d’antan

La Cité Moderne retrouve son lustre d’antan

Suivant la proposition du Secrétaire d’État en charge de l’Urbanisme, Pascal Smet (one.brussels), le Gouvernement bruxellois libère 770 000 €  pour rendre leur aspect originel à 200 fenêtres de l’emblématique Cité Moderne. Les travaux s’inscrivent dans un plan global de rénovation progressive de la cité-jardin.

« Les cités-jardins bruxelloises étaient jadis renommées bien au-delà des frontières belges. La Cité Moderne est l’une des premières cités-jardins de Belgique, l’une des premières cités-jardins modernes du monde. Elle représente une part importante du patrimoine bruxellois, mais la cité-jardin et ses habitants n’ont malheureusement pas toujours reçu l’attention qu’ils méritaient. Nous devons rendre à la Cité Moderne sa gloire d’antan pour que ses habitants puissent à nouveau en être fiers. Nous y consacrons des moyens importants pour y parvenir », déclare Pascal Smet.

Le gouvernement octroie une subvention de 770 166 € pour la rénovation de 200 châssis extérieurs répartis sur 71 adresses, un montant représentant 80 % du budget nécessaire à la rénovation. Comensia, la coopérative locative régionale en charge de la gestion des logements sociaux, prend à son compte les 20 % restants.

Les travaux visent à restaurer les fenêtres pour que les locataires gagnent en confort de vie. Toutes les fenêtres ne connaîtront pas le même type d’intervention. Certaines seront ainsi refaites à l’identique pour respecter le plan originel. 

Les moyens mis à disposition par le gouvernement s’inscrivent dans un plan global de revalorisation de la Cité Moderne. Un budget de 1 763 497 € avait déjà été libéré pour rénover les parties classées (comme les toitures) des différents bâtiments et pour la restauration intégrale des extérieurs et intérieurs de trois maisons.

Construite en 1922 et 1925, la Cité Moderne a été conçue par l’architecte belge Victor Bourgeois et a été réalisée par une association coopérative de construction de logements sociaux.  Bourgeois était le fer de lance de l’avant-garde moderne en Belgique. L’idée était de créer une ceinture de cités-jardins autour du centre-ville. 
Le projet s’est vu décerner en 1925 le premier prix de l’Exposition des Arts décoratifs de Paris et a ainsi acquis une renommée mondiale. La Cité Modèle est souvent mentionnée dans les livres d’architecture.

Les maisons et les petits immeubles d’appartement ont été construits dans un style cubiste sans fioriture. Le plan du site de la Cité se compose d’une série de petits chemins et de culs-de-sac empêchant le trafic de transit, de petites places et de jardins publics. Les logements sont des espaces sobres, avec angles droits et toitures plates. Tous sont conçus de sorte à tirer le meilleur parti de la lumière du jour. Chaque maison dispose en outre d’un jardin privatif.

Contactez-nous
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du Secrétaire d'État Pascal Smet
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du Secrétaire d'État Pascal Smet
A propos de Pascal Smet

Le Gouvernement bruxellois Secrétaire d'Etat de l'Urbanisme et Patrimoine - Relations européennes et internationales - Commerce extérieur - Lutte contre l'Incendie et Aide médicale urgente

Membre du VGC, chargé de la Culture, de la Jeunesse, du Sport et des Centres communautaires


Pascal Smet
Zenith
Koning Albert II laan 37 - 12de
1030 Brussel