La Région bruxelloise dévoile la future caserne de pompiers avec salle de sports du quartier de Cureghem

La Région bruxelloise dévoile la future caserne de pompiers avec salle de sports du quartier de Cureghem

Le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort et le Secrétaire d'État en charge de la Lutte contre l'Incendie, de l'Aide Médicale Urgente et de l’Urbanisme, Pascal Smet, ont dévoilé ce mercredi 25 novembre le projet de nouvelle caserne de pompiers et d’équipement sportif que la Société d’Aménagement Urbain (SAU) construira le long du canal à Anderlecht.

C’est l’agence d’architecture Bogdan & Van Broeck, associée à une équipe pluridisciplinaire, qui a remporté le marché public organisé par la SAU pour sa conception. Situé au 409 chaussée de Mons, dans le quartier de Cureghem, le projet a pour particularité de mutualiser l’usage d’une grande salle de sport entre le Service d'Incendie et d'Aide Médicale Urgente (SIAMU) et le quartier, tout en offrant des espaces indépendants pour les pompiers et les sportifs. La commune d’Anderlecht assumera la gestion de l’équipement sportif accessible pour le quartier.

Cette construction neuve porte sur environ 5.700 m² bruts, dont environ 1.300 m² pour l’équipement sportif. La Région prévoit son ouverture fin 2024. La SAU, qui est le maître d’ouvrage de ce projet, avait reçu 59 candidatures dans le cadre de l’appel avec publicité au niveau européen qu’elle avait lancé. Cinq groupements avaient été sélectionnés, qui ont remis chacun une offre de grande qualité (Atelier 229, Bogdan & Van Broeck- Bas, Dhooge & Meganck – HCVA, HUB-Tractebel et Label-Bovenbouw). Un jury composé des futurs usagers, des différentes administrations concernées et d’experts a conduit à sélectionner la proposition de l’agence Bogdan & Van Broeck qui répondait le mieux aux différentes attentes notamment sur le fonctionnement du projet et sur ses qualités architecturales et urbaines.

 

Un projet ouvert sur le quartier et durable

Le Ministre-Président Rudi Vervoort rappelle que « l’ambition de la Région est de réaliser à cet endroit un équipement permettant, d’une part, aux pompiers de répondre le plus efficacement possible à leurs missions et, d’autre part, de doter Cureghem d’un nouvel équipement tourné vers la ville, au bénéfice des habitants et des usagers du quartier. Le projet s’inscrit en effet dans une triple logique. Un : la modernisation des casernes du SIAMU à l’échelle de la Région bruxelloise pour répondre au mieux aux standards actuels de services à la population, de confort des agents et de durabilité des bâtiments. Deux : la dynamique de mixité fonctionnelle et d’optimisation du foncier promue par le Plan Canal et la réponse à certains besoins diagnostiqués lors de l’élaboration du Contrat de Rénovation Urbaine. Trois : la volonté d’optimiser les moyens fonciers et financiers régionaux disponibles. » 

 

Le Secrétaire d'État en charge de la Lutte contre l'Incendie et l'Aide médicale urgente et de l’Urbanisme Pascal Smet souligne quant à lui que « construire des nouvelles casernes pour nos pompiers est une priorité pour ce gouvernement. Nous travaillons sur le déménagement de l’état-major à Tour et Taxis, mais ce projet est le plus avancé. Il sera exemplatif. Nous l’avons résolument voulu en lien avec le quartier de Cureghem en plein redéploiement. Ici le Siamu est propriétaire et nous profitons de la construction de cette nouvelle caserne pour offrir un nouvel équipement aux habitants et au quartier. Ainsi, c’est une grande salle de l’équipement sportif qui a été conçue afin de pouvoir accueillir notamment du basket. De plus, en dehors des heures d’utilisation par les pompiers, elle pourra accueillir du public ».

Le bourgmestre d’Anderlecht Fabrice Cumps souligne que « le collège d'Anderlecht se félicite du projet qui répond à un évident besoin opérationnel des pompiers tout en incluant la création d'une salle de sport ouverte vers le quartier et dont la commune assumera la gestion. C'est là l'exemple de la mixité des usages que nous encourageons en particulier dans la zone stratégique autour du canal ».

Tanguy du Bus de Warnaffe , directeur général du SIAMU déclare que « le renouvellement de nos casernes est une de nos priorités majeures. Avec la caserne actuelle d’Anderlecht, nous sommes confrontés à un double problème de vétusté et de manque de place. Elle est bien placée, au cœur d’une des zones où nous intervenons le plus, mais il n’était pas possible de procéder aux rénovations nécessaires sans interruption de l’activité. Difficilement envisageable, car il s’agit de la deuxième caserne la plus importante de la région après celle de l’Avenue de l’Héliport. Nous avons donc pu acquérir ce terrain tout aussi bien situé et qui est par ailleurs plus grand. Cela nous permet de construire une caserne adaptée aux évolutions du métier, avec par exemple l’intégration de zones spécifiques à la décontamination et de locaux pour les femmes. Un autre enjeu est de renforcer le bon ancrage de notre service dans la communauté que nous protégeons, une idée très concrètement réalisée ici par la création d’une salle de sport partagée, ouverte sur le quartier. »

 

Bogdan & Van Broeck : un projet particulièrement équilibré

Gilles Delforge, le directeur de la SAU, explique que « le projet de l’équipe lauréate, Bogdan & Van Broeck, est celui qui est parvenu à répondre au mieux aux exigences fonctionnelles du projet, déterminantes notamment pour la caserne, tout en apportant une réponse très qualitative en termes de qualité d’usage des différents espaces, d’insertion du projet dans le contexte urbain dense du quartier et d’approche circulaire de la construction. Je remercie vivement les équipes du SIAMU, du Maître Architecte régional, d’urban.brussels, de perspective.brussels, de la commune d’Anderlecht, et de Bruxelles Environnement pour leur collaboration. La SAU va poursuivre sa mission pour concrétiser ce beau projet, dont je félicite les auteurs. La SAU se réjouit d’apporter ici sa pierre à l’opérationnalisation du Plan Canal en réalisant, pour le compte de ses futurs usagers, un équipement public qui répondra aux enjeux de mixité fonctionnelle, de qualité architecturale et de services aux citoyens propres au territoire du Canal. La SAU remplit ici une nouvelle fois son rôle d’assemblier du développement territorial bruxellois, en charge de la réalisation d’équipements publics d’envergure régionale de natures très diverses (de secours, sportive, médiatique, culturelle, de loisirs…) et de grands projets d’aménagement urbain mixtes (incluant notamment des logements, des entreprises, des espaces verts). »             

 

Pour Emilie Bechet, project architect Bogdan & Van Broeck, « Le projet est un temple de l’intervention où temps et mouvements sont au service de l'urgence. Au-dessus de ce temple se développe un village où règne la convivialité et la sérénité. Les "sentinelles" relient ces différents univers. C’est une machine bien rodée, à échelle humaine.

Temple d'intervention, village et sentinelles. Dans une caserne de pompiers, le temps et les mouvements sont des facteurs de conception fondamentaux : le déploiement des pompiers en intervention, les exercices d'incendie, les mouvements professionnels et récréatifs… Une caserne de pompiers est aussi un lieu où des hommes et des femmes vivent, travaillent, mangent, se forment, et dorment. C’est un lieu où ils attendent la prochaine alerte… L'équipe de conception traduit spatialement ces conditions à l’aide de 3 protagonistes : le temple d’intervention, le village et les sentinelles. Le temple ou la base d'intervention contient le garage et les zones techniques. Il permet un départ rapide en mission et un retour en aisé des équipes à la caserne. L'efficacité passe avant tout. Sur le temple se dresse un village. Il est habité par des hommes et des femmes pompiers. Ici c’est l’échelle humaine qui prime. Ces deux univers, dont les dynamiques sont très différentes, sont efficacement reliés par des noyaux de circulation, les sentinelles. Où que vous soyez dans le bâtiment, elles permettent d'accéder rapidement à la zone de départ. C’est indispensable dans une caserne. Cette séparation entre le temple et le village apporte sérénité et calme aux ‘résidents’.

Un socle solide pour le temple de l'intervention, un habitat plus léger pour le village. Le projet présente une structure double. En cohérence avec la nature des activités qui s'y déroulent, le socle d'intervention est composé de matériaux bruts: le béton et la brique. La structure supérieure du village est entièrement en ossature bois. 

Du sport pour et avec le quartier. Directement accessible par un accès séparé pour les riverains, l’équipement sportif se trouve aux étages et comprend un espace détente, deux salles dédiées aux sports doux et aux arts martiaux ainsi qu’une grande salle omnisports qui jouit d’un éclairage naturel zénithal. L’usage de cette salle omnisports est partagé entre les pompiers et les habitants. Ainsi les voisins de la caserne peuvent également bénéficier de certaines facilités du bâtiment des pompiers, mais sans avoir accès aux zones qui sont strictement réservées à ces derniers. »

Contactez-nous
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du Secrétaire d'État Pascal Smet
NGoma Porte-Parole de Rudi Vervoort
Pascal SAC Responsable Communication et Marketing territorial sau-msi.brussels
Siska CLAESSENS Communication Bogdan & Van Broeck Architectes
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du Secrétaire d'État Pascal Smet
NGoma Porte-Parole de Rudi Vervoort
Pascal SAC Responsable Communication et Marketing territorial sau-msi.brussels
Siska CLAESSENS Communication Bogdan & Van Broeck Architectes
A propos de Pascal Smet

Le Gouvernement bruxellois Secrétaire d'Etat de l'Urbanisme et Patrimoine - Relations européennes et internationales - Commerce extérieur - Lutte contre l'Incendie et Aide médicale urgente

Membre du VGC, chargé de la Culture, de la Jeunesse, du Sport et des Centres communautaires


Pascal Smet
Zenith
Koning Albert II laan 37 - 12de
1030 Brussel