La région bruxelloise se dote d’un réseau de bornes électriques

Le Gouvernement bruxellois a attribué à Pitpoint la concession de services pour l’exploitation de bornes de recharge pour les véhicules électriques dans l’espace public.

Jeudi 2 août 2018 — A l’initiative du Ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux Publics, Pascal Smet et de la Ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Fremault, le Gouvernement bruxellois a décidé d'attribuer la concession de services ayant pour objet la fourniture, l’installation et l’exploitation d’infrastructures de recharge accessible au public pour véhicules électriques dans la Région de Bruxelles-Capitale.

« L’alternative aux véhicules polluant se construit à Bruxelles. Avec la prochaine installation d’une centaine de borne de recharge électrique nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape importante dans l’’amélioration de la qualité de l’air en ville et d’encouragement à la modernisation du parc automobile. Après l’instauration de la zone basse émission sur l’ensemble du territoire régional, l’achat de nouveaux bus électriques à la STIB et l’électrification des Villo!, Bruxelles se dote désormais d’un réseau uniforme de bornes de recharge pour véhicules électriques sur l’ensemble de la région. Via cette mesure, nous encourageons ainsi les bruxellois et les visiteurs à opter pour des véhicules plus propres et donnons l’opportunité aux bruxellois qui ne disposent pas d’un point de recharge de passer à l’électrique en milieu urbain. » indique Pascal Smet, Ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux Publics.

« Avec l’avènement de la mobilité électrique et les progrès considérables que cette technologie est en train de connaître un peu partout en Europe, Bruxelles ne pouvait pas rester les bras croisés. Cette concession témoigne de notre volonté de faire de Bruxelles une Ville-Région en mouvement et attentive aux changements de comportements de ses habitants.L’installation de ces bornes doit clairement faciliter la vie des automobilistes qui ont fait le choix d’une mobilité beaucoup plus « propre » , ces points de recharges permettront aussi de contribuer à nos objectifs en matière de restauration de la qualité de l’air sur l’ensemble du territoire de la Région. Après la Lez, la révision des pics de pollution avec la gratuité des transports en commun lors de certaines phases et la création d’une application qualité de l’air, ce Gouvernement démontre une fois de plus que la qualité de l’air est une de ses grandes priorités.», déclare Céline Fremault, Ministre bruxelloise de l'Environnement.

Après l’élaboration du cahier de charge validé en septembre 2017, le Gouvernement bruxellois a analysé fin juillet les offres reçues. C’est l’opérateur hollandais PitPoint, présent depuis 2015 en Belgique (Anvers, Gand, …), qui remporte la concession. Celui-ci gère actuellement plus de 1000 points de recharge répartis dans l’espace public au sein du Benelux, en France et en Allemagne.

Un réseau de bornes de recharge uniforme à l’échelon régional

Concrètement, la concession octroyée vise la mise en place d’un réseau uniforme de bornes électrique pour l’utilisateur sur l’ensemble du territoire régional. Ce réseau se composera de 3 volets :

  1. L’installation d’un « réseau de base » composé de 50 à 100 bornes, ce qui correspond approximativement  à 1 borne tous les 1 km2 dans le territoire bâti de la région. Ces dernières seront installées à des emplacements décidés par les communes et la Région afin de garantir une répartition équilibrée sur l’ensemble du territoire.
  2. L’installation de « bornes sur demande citoyenne » demandée par des personnes physiques, par une société d’auto partage ou un service taxi qui disposent de véhicules électriques mais qui toutefois n’ont pas de possibilité de recharge sur leur propre terrain et qui ne bénéficient pas d’une borne du réseau à proximité (250m à pied).
  3. L’installation de « bornes supplémentaires sur les lieux fortement fréquentés». Il s’agit ici de la possibilité de multiplier le nombre de bornes de recharge où la demande est importante et la capacité insuffisante.

L’ensemble du réseau de bornes de recharge sera installé dans le courant des années 2019/2020 (en fonction de l’octroi des permis d’urbanisme nécessaires) et sera exploité jusque fin 2028.

La concession n’a aucun impact financier sur le budget de la Région de Bruxelles-Capitale. Le concessionnaire prendra en effet à sa charge l’ensemble des coûts d’installation et d’entretien des infrastructures pour la durée globale de la concession.

Le modèle de borne et utilisation

Le modèle de borne de recharge proposé par le concessionnaire garantit l’interopérabilité avec tous les types de véhicules électriques. Celui-ci comportera 2 points de recharge par borne. La puissance électrique totale de la borne équivaut à 22kW, soit 11kW par points de recharge.

En terme d’utilisation du service, deux modes d’utilisation sont possibles : D’une part, le système ad hoc sans inscription dans le cadre d’une utilisation unique ou occasionnelle et d’autre part le système via inscription pour les utilisateurs réguliers (via application, mode de paiement enregistré, compte personnalisé, …).

Pratiquement, pour les utilisateurs non réguliers, le processus d’utilisation est rendu le plus simple possible : Après avoir branché son véhicule, l’utilisateur doit simplement scanner le code QR, visiter le site web ou télécharger l’application de Pitpoint pour introduire les données de paiement afin de lancer la recharge du véhicule.

En terme de service client, Pitpoint s’engage par ailleurs à la mise en place d’une communication trilingue (FR-NL-EN). Un helpdesk disponible 24h/24 et 7j/7j sera également mis en place pour garantir l’accessibilité du service et une aide aux utilisateurs en cas de nécessité.

Tarification et régime de stationnement

  • Tarification et choix d’opérateur d’énergie :

En tant que gestionnaire, Pitpoint met à disposition son réseau à l’ensemble des opérateurs d’énergie pour un montant maximal de 26,85 centime €/KWh hors TVA. L’utilisateur s’inscrit ainsi auprès de son opérateur d’énergie de choix en comparant les services et tarifs.

Le prix pour les utilisateurs sera compétitif et similaire à ce qui est pratiqué dans d’autres grandes villes telles qu’Amsterdam, Anvers, Gand ou Luxembourg. Pour le système sans inscription et libre d’utilisation un prix maximal de 38,99 centime €/KWh (TVA comprise) est prévu.

  • Régime de stationnement :

Chaque borne sera accompagnée de 2 emplacements de stationnement spécifique, une par point de recharge. Lors du chargement même, le stationnement est gratuit.

Après la période de charge finalisée, un tarif de rotation est facturé par 15 minutes pour stimuler les utilisateurs à libérer l’emplacement pour de nouvelles recharges :

  • 1€ la première heure
  • 2€ la deuxième heure
  • 4€ pour les heures suivantes
  • Gratuit la nuit de 22h à 8h en semaine et de 22h à 10h le weekend.
Marc Debont Porte-parole Ministre Smet at Cabinet du ministre Pascal Smet
Adel Lassouli Porte-Parole Ministre Fremault at Cabinet de la Ministre Fremault