La STIB lance son portail Open Data

Mardi 6 décembre 2016

Mardi 6 décembre 2016 — Partager ses données avec des développeurs afin de permettre la création de nouvelles applications au service de tous, telle est l’ambition de la STIB qui lance aujourd’hui son nouveau portail Open Data. La STIB est la première société de transport public en Belgique à partager ses données du temps réel.

La Société bruxelloise de transport public fournit déjà depuis plusieurs années ses données de type planifiées (horaires, lignes et arrêts, soit l’ensemble de l’offre de transports planifiée) à des tiers. Un nouveau pas est franchi ce 6 décembre avec le lancement de son portail Open Data, accessible à tous et toutes, opendata.stib-mivb.be.

« La STIB est la première société de transport public en Belgique à partager ses données du temps réel. Une application pourra maintenant utiliser ces données pour permettre aux voyageurs de s’organiser au mieux afin de gagner un maximum de temps lors de leurs voyages », déclare Pascal Smet, ministre bruxellois de la Mobilité. « Sous mon impulsion, Bruxelles Mobilité avait déjà rendu ses données accessibles au grand public. Je suis particulièrement heureux que la STIB réponde à ma demande en prenant elle aussi la voie de la plus grande transparence. Les développeurs d’application m’ont souvent fait savoir qu'ils aimeraient disposer notamment de  la position en temps réel du métro, des trams ou des bus à Bruxelles pour leur application », explique Pascal Smet.

Temps planifié et temps réel

Le portail offre un processus de demande simplifiée pour les utilisateurs, mais la STIB va plus loin en mettant à disposition non seulement l’ensemble de l’offre de transports planifiée, mais également les données sur l’offre de transports en temps réel.

« Les données mises gratuitement à disposition sur le portail Open Data de la STIB sont les mêmes données que celles utilisées dans l’application mobile de la STIB, sur les afficheurs de temps d’attente ainsi que sur son site internet », explique Sébastien Goffin, Digital Project Advisor au sein de la division Marketing de la STIB.

Le portail proposera deux interfaces de programmation applicative (API – Application Programming Interface) : l’une avec l’offre planifiée (arrêts et leur géolocalisation, lignes et leur itinéraire, détail des points d’arrêt sur la ligne et horaires théoriques à chaque arrêt) et l’autre avec les données en temps réel (prochains passages aux arrêts, position des véhicules aux arrêts). Le portail dispose également d’un forum de partage.

Ouvrir les données pour favoriser l’innovation

Le but de la STIB, en partageant ses données via son nouveau portail, est de permettre aux développeurs de les consulter, les utiliser, les combiner, pour créer de nouvelles applications qui utilisent ces données – des applications qui vont plus loin qu’uniquement les transports publics, ce dont la STIB se charge de son côté -, et ainsi placer encore davantage les transports publics au cœur de la vie quotidienne. La STIB favorise ainsi l’innovation et ouvre la porte à de nouvelles solutions, toujours plus innovantes, pour améliorer la mobilité – et la vie – de tous les utilisateurs des transports publics bruxellois.

« Outre le développement d’applications pragmatiques de transports, on peut également imaginer une application qui intègre la position en temps réel du bus qu’un voyageur prend tous les soirs et la programmation de son système de chauffage, pour que l’outil calcule le temps nécessaire pour réchauffer l’habitation, que le système enclenche le chauffage au bon moment et que le voyageur,  à son arrivée chez lui, trouve son domicile à la température souhaitée », indique par exemple Sébastien Goffin. « On est ici clairement dans une orientation IoT (internet of things – l’internet des objets)  et l’intégration de nos données dans la vie quotidienne des gens, pour être au plus près du besoin de l’utilisateur à un moment précis ».

Le lancement du portail Open Data est une étape cruciale du développement digital de la STIB, qui verra dans les prochains mois l’arrivée d’un nouveau site internet et d’une nouvelle application mobile.