Lancement de l’offre ferroviaire suburbaine bruxelloise

Le Gouvernement Bruxellois salue cette première étape et rappelle l’importance d’augmenter les fréquences en zone RER

Lundi 23 mars 2015 — Le Gouvernement Bruxellois salue l’annonce officielle faite ce matin, par la ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant et Jo Cornu CEO de la SNCB, du lancement fin 2015 de l’exploitation du RER. Le Gouvernement Bruxellois considère cette annonce comme une première étape et regrette, malgré les bons contacts établis ces dernières semaines, d’apprendre cette information par la presse. « Il y a encore beaucoup de zones d’ombre » déclare Pascal Smet ministre bruxellois de la Mobilité.

Rudi Vervoort et Pascal Smet expliquent : «l’offre ferroviaire telle que proposée bientôt par la SNCB est une première étape nécessaire, qui va dans le bon sens ; mais la Région ne pourra se satisfaire de ce plan de transport  mis en œuvre à l’occasion de la mise en service du tunnel Schuman-Josaphat ». 

Pascal Smet le rappelle : « Quatre trains par heure dans trente gares bruxelloises, voilà notre objectif de Gouvernement. «Dans leur communication d’aujourd’hui la ministre fédéral et la SNCB n’apportent aucune garantie. Oui à une meilleure desserte du pôle européen, ce que réalise à présent la SNCB, mais l’offre ferroviaire des lignes 26 et 28 reste bien trop faible !» Smet et Vervoort veulent une l'information claire et complète sur les plans de la SNCB, y compris sur les fréquences et sur les liaisons en question et entendent que des consultations soient programmées rapidement afin de répondre à  ces questions.

Le Ministre-Président Rudi Vervoort rappelle que les bruxellois ont tout récemment, lors du vote d’une résolution par une majorité élargie au Parlement bruxellois, rappelé leur soutien au développement du RER pour en faire un véritable outil de mobilité régional.

Les deux Ministres insistent : «l’offre SNCB doit prendre en compte à la fois les besoins des navetteurs et des bruxellois. Nous restons entièrement disponibles pour faire progresser ce dossier avec la Ministre Galant et la SNCB le plus rapidement possible ».

Pour le Gouvernement Bruxellois, le succès du RER passera par son utilisation par les bruxellois. Pour assurer la réussite d’un tel projet il importe de concevoir dès aujourd’hui un marketing et une communication spécifiques. De réussir rapidement l’intégration billettique et tarifaire. Les trois Régions doivent aussi concevoir des équipements multimodaux efficaces aux abords des gares. Tandis que la SNCB doit mettre à disposition du RER un matériel roulant performant dans des gares et infrastructures adéquates.

L’élaboration du futur contrat de gestion SNCB et son nouveau plan de transport prévu pour 2017 est une opportunité unique que Bruxelles entend bien saisir afin d’offrir une véritable alternative ferrée pour la mobilité dans la Région.

Afin d’objectiver les demandes et les besoins de mobilité et d’engager une concertation constructive, le gouvernement bruxellois validera dès cette semaine le lancement d’une  étude visant à écrire la proposition bruxelloise pour créer une offre ferroviaire ambitieuse, réaliste et concrète pour Bruxelles dès 2017.

 

Rudi Vervoort Ministre-Président de la Région de Bruxelles-capitale

Pascal Smet Ministre bruxellois de la Mobilité