Le développement de la première IPPJ bruxelloise peut démarrer dans l’ancien internat Victor Horta.

Le développement de la première IPPJ bruxelloise peut démarrer dans l’ancien internat Victor Horta.

La Région bruxelloise délivre un permis d’urbanisme après une adaptation importante des plans originaux. Le projet final prend ainsi en compte plusieurs remarques formulées par les riverains dans le cadre de l’enquête publique.

Cette première institution publique de protection de la jeunesse de Bruxelles prendra ses quartiers dans l’ancien internat Victor Horta. Le projet a beaucoup évolué depuis l’introduction des premiers plans en 2018. Sa version adaptée tient rigoureusement compte des éléments existants. Les bâtiments et le parc existants seront ainsi rénovés dans le respect de leurs caractéristiques d’origine. Le site sera également adapté pour répondre aux besoins des jeunes. 

« Nous créons aujourd’hui le Bruxelles de demain. Et dans cette ville, nous devons littéralement prévoir de l’espace pour tous et pour toutes les fonctions nécessaires. Nous avons parcouru un long chemin avec ce projet, et nous pouvons être fier du résultat. Les bâtiments existants seront préservés et rénovés dans le plus grand respect, de même que le parc », déclare Pascal Smet, Secrétaire d’État bruxellois à l’Urbanisme et au Patrimoine.

 

Valérie Glatigny, Ministre de l’Aide à la jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, déclare que : « l’octroi du permis par la Région bruxelloise va nous permettre de concrétiser ce projet. Il poursuit, pour rappel, un triple objectif : assainir et restaurer plusieurs bâtiments vétustes ; préserver et aménager le parc – véritable poumon vert dans une zone urbaine dense ; mais aussi mettre en place un projet éducatif innovant. Un projet qui permettra d’inscrire de jeunes Bruxellois dans une trajectoire éducative tenant compte de leurs besoins et de leurs ressources afin que leur projet de réinsertion familiale, sociale et sociétale soit un succès. Nous avons aussi tenu compte des demandes légitimes des riverains, notamment en termes de sécurité. »

En 2017, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé d’implanter une institution publique de protection de la jeunesse à Bruxelles. Le site de l’ancien internat Victor Horta, au coin de l’avenue Van Volxem et de la chaussée de Bruxelles, a été retenu pour accueillir l’institution. 

Le fonctionnement de l’institution est comparable à celui d’un internat.  Les jeunes qui vivront dans l’établissement se trouvent en fin de parcours de réinsertion. Ils continueront par exemple à fréquenter l’enseignement ordinaire. L’objectif du projet éducatif de la future institution est de progressivement amener ces jeunes à réintégrer la société et à respecter ses règles. Un objectif qui devrait être facilité par la proximité de leur milieu scolaire, de leurs familles, et de leurs proches. Des projets similaires ont démontré le succès de cette formule à l’étranger. 

Le centre pourra accueillir une trentaine de jeunes. Le projet prévoit également quatre appartements afin de préparer les jeunes à vivre de manière autonome.

Le projet a beaucoup évolué depuis l’introduction des premiers plans en 2018.
Le nouveau projet tient rigoureusement compte des bâtiments et du parc existants. L’ouverture d’esprit du projet est bien davantage mise en avant dans sa version adaptée, avec une vision ouverte sur la ville et une intégration naturelle dans le quartier. Ce projet largement modifié est le résultat d’une collaboration très constructive entre le Secrétaire d’État bruxellois, Pascal Smet, la Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny, et leurs administrations respectives : urban.brussels et la Fédération Wallonie-Bruxelles. 
 

Le nouveau projet préserve et rénove en profondeur les deux bâtiments existants côté rue. Le bâtiment situé sur l’avenue Van Volxem sera agrandi. Un nouveau volume de liaison reliera tous les bâtiments existants ainsi qu’un nouveau bâtiment, en retrait, qui accueillera une petite salle de sport.  

Contactez-nous
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du Secrétaire d'État Pascal Smet
Samy SIDIS Porte-parole, Cabinet de Madame Valérie Glatigny
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du Secrétaire d'État Pascal Smet
Samy SIDIS Porte-parole, Cabinet de Madame Valérie Glatigny
A propos de Pascal Smet

Le Gouvernement bruxellois Secrétaire d'Etat de l'Urbanisme et Patrimoine - Relations européennes et internationales - Commerce extérieur - Lutte contre l'Incendie et Aide médicale urgente

Membre du VGC, chargé de la Culture, de la Jeunesse, du Sport et des Centres communautaires


Pascal Smet
Zenith
Koning Albert II laan 37 - 12de
1030 Brussel