Le gouvernement classe deux cafés bruxellois

Le gouvernement classe deux cafés bruxellois

Les cafés le Laboureur et la Ruche, à proximité de gare du Midi, classés

Ce jeudi, sur proposition de Pascal Smet, Secrétaire d’Etat en charge de la protection du patrimoine, le gouvernement bruxellois a décidé de classer comme ensemble les façades avant des immeubles ainsi que les salles de consommation du rez-de-chaussée, en ce compris les éléments de décor qui en font partie intégrante, des cafés dits « Le Laboureur » et « la Ruche », sis boulevard Jamar 1a et 1b à Saint-Gilles

" Les cafés font partie de l’identité d’une ville. Méconnus, emblématiques et en danger, ces deux établissements méritent une protection. Nous les avons donc classés." a déclaré Pascal Smet. 

" Leur façade de style éclectique d’inspiration néoclassique  date de 1875. Elles témoignent de ce qu’était la place de la Constitution lors de l’implantation de la gare du Midi au début du XX ème siècle. Mais nous avons voulu aller plus loin en préservant l’intérieur du bâtiment et notamment les peintures et le vitrail. Car l’atmosphère qui se dégageait de ces espaces doit être protégée et conservée. Les estaminets de l’époque sont parfois les derniers témoignages d’une réalité aujourd’hui disparue."' poursuit le secrétaite d"état en charge de la protection du patrimoine

Des travaux de rénovation et de transformation ont été arrêté en 2014 et 2016. En classant définitivement ces biens nous démontrons notre détermination et notre envie de voir préserver une partie de l’histoire de Bruxelles » conclu Pascal Smet

Le classement de ces deux cafés vient s’ajouter à la liste déjà appréciable des cafés et estaminets bruxellois protégés. Dès les années 1990, la Région s’est intéressée à ce patrimoine, et a entamé une campagne de protection. Son intérêt pour sa préservation ne s’est pas démenti depuis, avec le classement de témoins typiques et souvent à haute valeur touristique. Ce thème est toujours d’actualité car les cafés sont par excellence les lieux de rencontre du quotidien où s’expriment la vie sociale et l’identité de Bruxelles.

 

L’éventail des établissements classé est large, et représentatif :

Des  estaminets typiques du centre-Ville, installés (parfois au 20e siècle) dans des maisons anciennes, comme La Fleur en papier Doré (rue des Alexiens), célèbre cabaret littéraire surréaliste restauré avec soin, l’Estrille du Vieux Bruxelles, au fond d’une impasse de la rue de Rollebeek, voire l’estaminet du Théâtre Toone ; aux vieilles auberges et estaminets des faubourgs, souvent établis le long des chaussées, comme celui 830 ch de Waterloo, au Langeveld, le Spijtigen Duivel ch d’Alsemberg, tous deux à Uccle, la Ferme du Wilg 162-164 ch de Wemmel à Jette ou l’ancienne-laiterie du Vieux Tilleul et auberge de Boondael à Ixelles.

 

Dès la 3e quart du 19e siècle, on vit l’apparition de grands cafés sur les boulevards du centre nouvellement créées, et les rues adjacentes,  comme le Falstaff et le Cirio, deux établissements de part et d’autre de la Bourse ; le  café de l’hôtel du Métropole place de Brouckère, le café Greenwich rue des Chartreux, tous classés.

« La Mort Subite », classée, rue Montagne aux Herbes Potagères est l’exemple type de la Brasserie bruxelloisedébut 20e, et de sa typologie de vaste salle allongée, conviviale, avec banquettes latérales. Autre célèbre brasserie classée, populaire et hautement footballistique :chez Verschueren au Parvis de Saint Gilles. Parmi les cafésArt Déco classés, plus cosy, citons le Café de l’Espérance, au rez-de-chaussée d’un hôtel rue du Finistère, et l’Archiduc, l’antre du jazz de la rue Dansaert.

 

Les deux cafés La Ruche et le Laboureur s’inscrivent dans la typologie des brasseries bruxelloises du début du 20esiècle. Elles sont situées dans le quartier du Midi. Presqu’en face, de l’autre côté du boulevard, une autre brasserie marquante dans le paysage bruxellois, l’ancienne« Caulier Express Midi », à la façade publicitaire, classée, abrite aujourd’hui l’ « Avenida ». Ces trois cafés illustrent ainsi la multiculturalité de Bruxelles, une ville en perpétuelle évolution plongeant sans cesse dans son histoire et ses traditions pour créer un présent bien vivant.

Contactez-nous
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du Secrétaire d'État Pascal Smet
Marc Debont Porte-parole, Cabinet du Secrétaire d'État Pascal Smet
A propos de Pascal Smet

Le Gouvernement bruxellois Secrétaire d'Etat de l'Urbanisme et Patrimoine - Relations européennes et internationales - Commerce extérieur - Lutte contre l'Incendie et Aide médicale urgente

Membre du VGC, chargé de la Culture, de la Jeunesse, du Sport et des Centres communautaires


Pascal Smet
Zenith
Koning Albert II laan 37 - 12de
1030 Brussel