Le gouvernement travaille à lever les derniers obstacles pour une harmonisation du stationnement

Mercredi 11 mars 2015 — Les 19 communes auront désormais jusqu’au 30 septembre pour approuver leur Plan de Stationnement tenant compte de la politique de stationnement de la Région. Simultanément, la Région lèvera les derniers obstacles sur la route de l’harmonisation du stationnement. « Réduire la pression automobile et simplifier pour les citoyens les règles de stationnement en les harmonisant sur l’ensemble du territoire de la Région c’est l’objectif ambitieux du Gouvernement bruxellois. La régulation du stationnement est un des éléments clef permettant de diminuer la congestion automobile à Bruxelles» a rappelé ce matin Pascal Smet lors de la conférence des bourgmestres qui fût l'occasion d'expliquer la décision.

Une harmonisation est donc indispensable. Pour atteindre cet objectif, Pascal Smet a toujours prôné le dialogue. Des groupes de travail ont été organisé avec les communes. Lors de ces rencontres des obstacles à l’harmonisation et à la simplification ont été soulevé. C’est pourquoi aujourd’hui il annonce sa volonté de modifier rapidement l’ordonnance stationnement.

Ainsi pour mettre fin à toute interprétation erronée l’ordonnance stationnement sera modifiée afin de confirmer le caractère public de la perception et du contrôle du stationnement. De plus, la Région pourra adopter rapidement chaque plan communal de stationnement alors qu’aujourd’hui elle doit attendre que les 19 soient présentés pour les valider. Elle gèrera aussi les cartes « transfrontalières ». Ce qui évitera aux enseignants travaillant dans plusieurs communes de devoir multiplier les démarches administratives pour disposer d’une carte sur leur lieu de travail. Il en ira de même pour les aides-soignantes ou co-voitureurs par exemple. « Je rappelle que l’objectif  est d’harmoniser et de rationaliser. Il est donc logique que ce soit l’Agence de stationnement qui gère pour les communes ces cartes de dérogation». ajoute Pascal Smet.

Pour le 30 septembre 2015, les conseils communaux auront donc validé les Plans d’Actions Communaux de Stationnement, le découpage des territoires en secteurs. Deux mois plus tard à savoir pour le 30 novembre 2015 les règlements redevance devront être présentés en se basant sur le modèle régional.

« Ces changements doivent permettre à tous d’arriver plus facilement à l’objectif : une harmonisation de la politique de stationnement en Région bruxelloise. » conclu Pascal Smet. « Si tout le monde tire dans la même direction nous seront prêt en 2016. »