Le prélèvement kilométrique décourage les poids lourds à Bruxelles

Moins de pollution et moins de trafic à Bruxelles

Jeudi 12 février 2015 — Comme le Gouvernement wallon, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale vient d’approuver le prélèvement kilométrique pour les poids lourds. Celui-ci entrera en vigueur début 2016 . Cette taxe doit décourager les poids lourds de circuler en ville, diminuer la pollution dans la Région et faire contribuer de manière juste les poids lourds aux coûts de l’infrastructure routière.

Les trois régions ont convenu de remplacer début 2016 l’Eurovignette par le prélèvement kilométrique pour les poids lourds. Dorénavant, le poids lourd de plus de 3,5 tonnes devra payer une contribution pour chaque kilomètre parcouru. Plus le poids lourd sera polluant - c’est-à-dire au plus bas est la norme européenne à laquelle il satisfait - plus le tarif kilométrique sera élevé. Les poids lourds de plus de 32 tonnes devront s’acquitter d’une taxe supplémentaire.

L’objectif de ce prélèvement kilométrique est multiple. Diminuer la pollution de l’air, puisque les entreprises seront incitées à utiliser plus efficacement leurs poids lourds, en évitant notamment les courses inutiles. Taxer plus lourdement les poids lourds polluant, l’objectif est de voir à terme une flotte plus respectueuse de l’environnement. En outre, les poids lourds contribueront grâce au prélèvement kilométrique plus justement aux coûts de l’infrastructure routière qu’ils utilisent.

Enfin, en utilisant des tarifs doublés ou triplés pour la circulation sur les voiries régionales et communales, la Région bruxelloise souhaite décourager l’utilisation des voiries régionales et communales. De cette manière les poids lourds devraient éviter de se rendre en ville. D’après les premières estimations, cela pourrait mener à court terme à une diminution du nombre de kilomètres de poids lourds sur les voiries de la Région bruxelloise (-4 pour cent) et sur les voiries communales (-14 pour cent).

“Contrairement à la Flandre et la Wallonie, Bruxelles choisit consciemment de rendre la circulation des poids lourds plus cher sur les voiries régionales et communales”, déclare le Ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet. « Ce n’est que de cette manière que nous évitons que des poids lourds traversent la ville pour échapper au prélèvement kilométrique sur le Ring extérieur. Pour le Bruxellois, cela signifie une diminution des poids lourds dans la région. Cela profitera non seulement à la qualité de l’air mais également à la mobilité en ville".

"L’objectif du prélèvement au kilomètre pour les poids lourds n’est pas de taxer plus, mais de taxer différemment", explique Guy Vanhengel. "Ainsi, nous incitons le secteur à opérer un transport plus efficace des marchandises". D’ailleurs, les taxes forfaitaires ne sont plus de ce temps. Faire payer les usagers fréquents et /ou les pollueurs est tout simplement plus juste.

"Le transport constitue la plus grande source de pollution à Bruxelles", dit la ministre de l'environnement Céline Frémault. "Réguler le trafic routier des camions de plus de 3,5 tonnes permettra de réduire l’exposition aux polluants.  Je me réjouis donc de la mise en place de cette mesure qui vise à améliorer le cadre et la qualité de vie des Bruxellois. Il est capitale de favoriser un environnement sain et sécurisant pour la santé de tous."

"Je salue la concrétisation de ce projet issu d’une collaboration exemplaire entre les trois régions du pays", a déclaré Rudi Vervoort. "Cette collaboration témoigne de la nouvelle maturité du fédéralisme belge que j’ai toujours défendu. Avec le développement futur de Schaerbeek-Formation, cette tarification est une première étape vers une meilleure articulation territoriale du secteur logistique à Bruxelles. Ce projet est fondamental pour permettre à Bruxelles de respirer ! En tant que Ministre-Président bruxellois, cela me conforte davantage dans la nécessité d’avancer dans la mise en œuvre de la Communauté métropolitaine

Contactez-nous

Nadya De Beule

Porte-parole

Cabinet ministre Guy Vanhengel

Kathrine Jacobs

Porte-Parole

Cabinet ministre Céline Frémault

Leonor Da Silva

Porte-parole

Cabinet ministre-president Rudi Vervoort

Published with Prezly