L’œuvre « If I had Wings » de l’artiste Kaarina Kaaikonen prend son envol

Une installation monumentale et colorée sur l’ascenseur des Marolles comme point de départ pour un dialogue de quartier.

Mardi 17 avril 2018 — Le Ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux Publics, Pascal Smet, et l’Echevine de la Culture et du Tourisme à la Ville de Bruxelles, Karine Lalieux, ont eu le plaisir d'inaugurer l’installation monumentale « If I had Wings » de l’artiste finlandaise Kaarina Kaikkonen sur l’ascenseur des Marolles en présence de l'ambassadeur de Finlande en Belgique, Monsieur Timo Ranta, et de la Directrice de l'Institut Culturel Finlandais pour le Benelux, Madame Kati Laakso.

Du mois d’avril à fin aôut, l’ascenseur des Marolles prend son envol grâce à l’installation monumentale « If I had Wings » de l’artiste finlandaise de renommée internationale, Kaarina Kaaikonen. Cette installation artistique et colorée composée de plus de 1000 T-shirts est issue d’un processus participatif au sein du quartier des Marolles grâce au soutien des habitants et de toute une série d’institutions partenaires locales.

"L'installation "If I had Wings" de Kaarina Kaikkonen apporte une touche de couleur dans les Marolles et invite au voyage, à l'évasion, au rêve. En plus d'apporter un autre regad sur l'espace public, l'oeuvre joue ici un rôle essentiel d'éveil à la rencontre et à l'échange entre habitants du quartier. Tout comme l'ascenseur des Marolles relie des quartiers très différents, cette oeuvre est une invitation à la rencontre et au dialogue entre habitants de ce quartier multiculturel." indique Pascal Smet, Ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux Publics.

"Je suis ravie de cette belle collaboration entre IFA LAboratory, l’artiste Kaarina Kaikonnen, la Ville et la Région. Mais aussi et surtout avec les habitants des Marolles, et ses institutions culturelles, tel que le Centre Culturel Bruegel. Je soutiens énormément l’art urbain, et je trouve capital que les projets trouvent un ancrage dans le quartier où ils s’installent. L’installation « If I had Wings » a réussi ce pari et je tiens à féliciter Johanna Suo de IFA Laboratory pour la passion qu’elle injecte dans ses projets à Bruxelles." déclare l’Echevine de la Culture et du Tourisme à la Ville de Bruxelles, Karine Lalieux.

Diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Helsinki en 1983, Kaarina Kaikkonen est l'une des plus grandes artistes finlandaises. Elle est reconnue internationalement pour ses sculptures et ses installations monumentales dont la thématique de l’environnement est au cœur de son travail artistique. En créant une œuvre à partir de vêtements ayant fait leur temps, Kaikkonen insuffle à son travail une dimension humaine, dans la mesure où chaque vêtement entrant dans la composition de ses installations est porteur d’une part du vécu de son ancien possesseur. Ainsi, le vêtement usagé renvoie aux thèmes de la condition humaine et de l’identité, deux éléments fréquemment présents dans les œuvres de l'artiste.

« Ce travail est destiné à donner un sentiment de joie pour les passants. L'ascenseur et le pont sont ensemble une structure technique très masculine et froide. L'œuvre d'art "If I had Wings" est faite de t-shirts et de chemises à manches courtes, donnés par les partenaires et les gens des Marolles et d'ailleurs. Elle ajoute une touche féminine, douce et chaleureuse. L'ascenseur rêve d'avoir des ailes, d'être libre, de voler avec des passagers » déclare l’artiste Kaarina Kaikkonen.

Une œuvre participative

« If I had Wings » est l’un des trois projets proposés par ifa laboratory et Arts Lab Brussels dans le cadre du programme Dialogue de quartier. L’objectif de ce programme est de développer la cohésion sociale au sein des Marolles en utilisant l'art comme outil de communication et d'échange avec les habitants.  Après des discussions avec les habitants du quartier, Ifa laboratory et Kaarina Kaikkonen ont choisi de créer l’œuvre "If I had wings" sur l’ascenseur des Marolles. Véritable lien entre l’imposant palais de justice sur la colline et le quartier des Marolles en contrebas, l'ascenseur des Marolles, surnomé "l'ascenseur social", est un lieu symbolique, très fréquenté et visible de tous, qui contribue à l'émergence d'un débat sur l’identité du quartier et au dialogue entre les habitants. 

« Le lieu de l'installation relie deux parties de la ville aux aspects sociaux et à l'histoire, différents. Ce deuxième projet du programme Dialogue de quartier, vise à susciter des conversations sur le passé, le présent et le futur des Marolles. Comment pouvons-nous, en tant qu'individus, influencer notre propre situation, notre société et notre voisinage? Dans quelle mesure sommes-nous coincés dans nos perceptions des gens et des lieux ? Johanna Suo, ifa laboratory.

Ce projet a été rendu possible grâce à la collaboration des habitants et toute une série d'institutions partenaires du quartier des Marolles. Avec le soutien par Région de Bruxelles-Capitale, la Ville de Bruxelles, COCOF, L’institut culturel finlandais pour le Benelux et de l'Ambassade de Finlande à Bruxelles, VisitBrussels, STIB/MIVB, Bruxelles Mobilité, Helsinki Café.

“Many of the projects of the Finnish Cultural Institute for the Benelux this year deal with various aspects of social inclusion. How can we as individuals improve our situation in our immediate surroundings, and also in the society at large. Kaarina Kaikkonen is a fantastic Finnish artist who has the ability to connect and empower people through both the making of, and also the presentation of her art. We are extremely happy to partner with IFA Laboratory on this project, which is combining the themes of art, social inclusion, gentrification and city planning” precise Kati Laakso, director of the Finnish Cultural Institute for the Benelux.