Package de mesures d'accompagnement pour la fermeture estivale du tunnel Léopold II

Vendredi 20 avril 2018 — Le Gouvernement bruxellois a approuvé hier le package de mesures d'accompagnement pour la fermeture estivale du tunnel Léopold II. Celui-ci sera totalement fermé à la circulation durant les mois de juillet et août dans le cadre d’une rénovation en profondeur. Les mesures d'accompagnement impliquent notamment une augmentation de l'offre des transports publics, un accès réduit pour les automobilistes sur l’avenue Charles Quint afin de garder la maîtrise sur la fluidité du trafic et la pression sur les quartiers résidentiels, des mesures pour stimuler l’usage du vélo et une campagne de communication étendue aux riverains, commerçants, entreprises et navetteurs.

Le tunnel Léopold II sera rénové à partir du 1er mai. Durant l’année, le tunnel sera uniquement fermé pendant les nuits de dimanche à jeudi inclus. En journée et pendant les nuits de week-end, le tunnel restera ouvert à sa capacité maximale. Afin d’enlever l’amiante du tunnel et d’effectuer de lourds travaux de rénovation sur la voirie, le tunnel sera totalement fermé à la circulation pendant les mois de juillet et août pendant trois étés successifs. Bien que la circulation soit moins dense pendant l’été, l’impact de la fermeture du tunnel ne doit pas être sous-estimé. C’est pourquoi le Gouvernement bruxellois a approuvé un package de mesures d'accompagnement pour gérer la circulation.

« Le message que nous donnons est simple : Bruxelles reste accessible, mais adaptez votre façon de vous déplacer en raison de la fermeture du tunnel. Utilisez, par exemple, les transports publics : l’offre de trains, trams, bus et métros sera renforcée. Si vous habitez à moins de 7 kilomètres de votre travail, prenez le vélo. Si possible, planifiez votre journée de travail autrement en faisant du télétravail, par exemple. Et pour les personnes qui ne peuvent pas faire autrement que de prendre la voiture : faites du covoiturage et suivez les déviations via la A12 et le boulevard Industriel », déclare le Ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet.

Afin d’assurer la fluidité du trafic sur l’avenue Charles Quint et le boulevard Léopold II et de garder la maîtrise de l’impact du trafic entrant sur les quartiers résidentiels, l’accès jusqu’à l’avenue Charles Quint sera limité à 1 bande pour le trafic normal. Les feux de signalisation seront adaptés au maximum afin d’améliorer la fluidité du trafic. Il y aura également une bande de bus qui sera accessible aux motos et aux services d’urgence et une piste cyclable bidirectionnelle séparée. La circulation autour du parc Élisabeth et de la Basilique de Koekelberg sera à sens unique pendant les deux mois. Ceci doit améliorer la fluidité du trafic et éviter la circulation de transit dans les quartiers aux alentours. Lorsque le tunnel rouvrira en septembre, la situation sera réaménagée comme à l’heure actuelle.

Pour le trafic entrant, des déviations spécifiques seront prévues. La circulation à destination du Nord de Bruxelles sera déviée via la A12 et la circulation à destination du Sud de Bruxelles via le boulevard Industriel. Pour le trafic sortant, la chaussée de Ninove sera également communiquée comme alternative.

Pour inciter autant que possible les gens à venir à Bruxelles d'une autre manière, les trois opérateurs de transports publics (De Lijn, la SNCB et la STIB) ont accru leur offre pendant l’été, tant en termes de capacité que de fréquence. À cet effet, un protocole d'accord a également été conclu avec la Région flamande prévoyant également une collaboration opérationnelle entre les centres de trafic.

« Concrètement, cela signifie que de nombreux chauffeurs de bus, conducteurs de trains, tram et de métros s’engageront pour transporter tout le monde. Au cours des derniers mois et dernières semaines, il y a eu une concertation très constructive avec la Flandre et le Fédéral. Tout le monde a pris ses responsabilités, j’en suis très reconnaissant », ajoute Pascal Smet.

Au cours de ces derniers mois, il y a également eu une concertation intensive avec les communes bruxelloises et les zones de police. Cette concertation se poursuit; un comité d’accompagnement spécifique verra également le jour pour les communes où les mesures de mobilité locale seront discutées et étudiées avec les bureaux d’études désignés par la Région. Ainsi, on se concertera également avec la Ville de Bruxelles pour voir si le Parking C peut être utilisé comme P+R avec une connexion au métro.

Enfin, il y aura une campagne de communication d’envergure. Tout d'abord, celle-ci s’adressera aux riverains et commerçants dans la zone du chantier. Avec notamment BECI, VOKA et d’autres partenaires, les entreprises présentes sur le trajet seront également informées. Et en juin, suivra une campagne médiatique étendue destinée aux navetteurs en collaboration avec les organisations de mobilité.

Les centres de trafic suivront la situation en permanence pendant l’été, et les mesures seront adaptées, le cas échéant. Après l’été, suivra une évaluation étendue en collaboration avec les communes et la Région flamande en préparation de l’été 2019.

Marc Debont Porte-parole at Cabinet du ministre Pascal Smet