Pascal Smet et Sven Gatz : " Prendre le temps de créer l'adhésion "

Médias bruxellois flamands

Jeudi 11 juin 2015 — Le ministre bruxellois de la culture, Pascal Smet et le ministre flamand des médias et de Bruxelles, Sven Gatz, ont demandé cette après-midi à la direction de Vlaams-Brusselse Media de prendre le temps de créer l'adhésion aux réformes. Ils ont exprimé leur soutien pour les objectifs et la stratégie globale de l'opération de réforme planifiée qui, pour les ministres, doit mener à un renforcement des médias bruxellois flamands sous une marque unique.

Le ministre bruxellois, Pascal Smet et le ministre flamand, Sven Gatz, sont convaincus que les plans proposés par la direction ont le potentiel pour renforcer encore davantage les médias bruxellois flamands et de les faire se développer, dans les années à venir, comme source de référence pour les nouvelles sur et à propos de Bruxelles. Cette décision n'a pas été prise à la légère: le rôle important de connexion que jouent les médias bruxellois flamands pour leur  public cible occupe une place centrale ; le développement d'une rédaction intermédias qui rassemble les forces pour parvenir à une bonne collaboration et qui prépare l'équipe à une évolution numérique rapide dans le paysage des médias. Le groupe cible doit également être étendu aux Bruxellois, expatriés et navetteurs  s'exprimant dans une autre langue. Ceci est possible via une communication en néerlandais, en français et en anglais. Enfin, la réforme doit s'inscrire dans le cadre budgétaire actuel.

Les ministres reconnaissent que la portée du plan de réforme du conseil d'administration n'a pas été bien jugée. L'annonce inattendue de la disparition rapide de FM Brussel a suscité la déception. Les ministres l'admettent : « Nous avons sous-estimé l'impact de la décision du conseil d'administration ». « En tant que décideurs politiques, nous n'entendons pas faire la sourde oreille à ce qui se passe à Bruxelles. Au contraire, pour nous, le pouvoir de connexion de ces médias constitue une part essentielle du rôle que nous devrons continuer à jouer à l'avenir. C'est pourquoi nous avons demandé à la direction de ralentir le processus et de prendre le temps de créer un large soutient à ces réformes, de consulter le personnel et d'analyser si, comment et sous quelle forme, la radio peut être intégrée dans les plans futurs.»

Pour l'instant, les ministres demandent au conseil d'administration de ne pas retirer FM Brussel de l'antenne à la fin du mois. Le conseil d'administration devra soumettre un nouveau plan après l'été.

Published with Prezly