Réaction du ministre Pascal Smet et de la STIB

Mardi 17 mars 2015 — Le gouvernement et la STIB sont conscients que la STIB en tant qu’entreprise est un reflet de la société bruxelloise et que de ce fait, il existe un risque possible auprès de la STIB que certains de ses collaborateurs se radicalisent. Bien entendu, la STIB travaille en étroite collaboration avec les services de sécurité pour gérer ce risque. En ce moment, il n’existe pas de preuves concrètes pour avancer que des risques de sécurité se posent vis-à-vis de l’entreprise ou de la société. Si un tel risque devait exister, nous prendrons évidemment les mesures nécessaires en collaboration avec tous les services compétents.

Pascal Smet Ministre bruxellois de la Mobilité

Brieuc de Meeus Directeur-Général de la STIB