Redorer le blason du quartier de la Toison d’Or

Le gouvernement bruxellois décide de réaménager l’espace entre Louise - Porte de Namur

Mardi 8 décembre 2015 — A l'initiative du Ministre-Président Rudi Vervoort et du Ministre des Travaux Publics, Pascal Smet, la Région Bruxelles avance dans le réaménagement à venir du quartier de la Toison d'Or. L’objectif du gouvernement est de rétablir une cohérence dans cette zone, d’insuffler une nouvelle dynamique dans le haut de la ville et d’organiser une meilleure liaison entre les différents quartiers.

Dans sa décision le gouvernement a défini le périmètre du réaménagement de l’ensemble des espaces de façade à façade. Il s’agit de l’avenue de la Toison d’Or et du boulevard de Waterloo, entre la place Louise et la Porte de Namur (carrefours et tremies non-inclus).

« Nous sortons enfin de la logique de la ville pour les voitures. Dans cette zone dédiée à 80% à la voiture, nous travaillons désormais pour les gens. Afin  d’offrir un nouvel espace attractif et cohérent  sur l’espace ‘Toison d’Or – Waterloo’. Car cet espace commercial de premier rang doit à court terme être capable d’affronter la concurrence des nouveaux pôles commerçants à venir. Notre ambition est de créer une nouvelle dynamique dans le haut de la ville en réinitialisant les connexions piétonnes entres les deux côtés de la petite ceinture. » déclare Pascal Smet, ministre de la Mobilité et des Travaux Publics

La vocation du site est de devenir un espace public dans le meilleur sens du terme. Un espace non exclusivement dédicacé à la voiture ouvert à tout le monde et particulièrement aux piétons et cyclistes. Un espace pour faire du shopping, pour circuler mais aussi un endroit où il est agréable de rester un moment, de se reposer, de s’asseoir, de manger ou boire quelque chose.

Le potentiel du site est considérable et mérite d’être exploité au maximum en prenant en compte les besoins et les attentes des usagers d’aujourd’hui. Ce réaménagement vise à renforcer l'attrait commercial des lieux afin de pouvoir faire face à la  concurrence à venir de nouveaux projets tels que Uplace et NEO. C’est pourquoi le réaménagement doit se faire sans attendre la concrétisation des projets de recouvrement de la trémie, mais sans hypothéquer pour autant un recouvrement à plus long terme.

Les candidats qui répondront à l’appel devront réaliser :

  • L’étude architecturale, urbaniste et paysagère y compris les questions de mobilité et de stabilité
  • L’étude du mobilier urbain, y compris l’éclairage public et la signalétique
  • La conception du projet jusqu’au résultat de l’enquête publique
  • Une mission de participation avec les habitants et les commerçants

Cet appel à projet est le fruit d'un trajet participatif ayant réuni ces derniers mois en ateliers commerçants et habitants du quartier réunis notamment notamment sous l'égide d'Atrium qui en organisera de nouveaux en janvier et février 2016.

Un budget de 680.000 euros est dégagé pour cet étape. Les travaux d’une durée d’un an sont prévus et sont estimés à 10 millions d’euro.