Smet heureux des plans de Galant pour le RER

"La coopération est une bonne chose pour les milliers de Bruxellois et de navetteurs"

Mercredi 28 janvier 2015 — Le Ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet se félicite de l’initiative  de sa collègue fédérale Jacqueline Galant qui a demandé ce matin à la SNCB de mettre en place dans les 12 mois une offre de transport dans et autour de Bruxelles. « Galant répond positivement à notre demande » dit Smet. « En travaillant ensemble nous pouvons rapidement mettre sur les rails les premiers éléments du réseau RER et offrir ainsi à des centaines de milliers de bruxellois et navetteurs une alternative à la voiture et améliorer la qualité de vie dans le ville. »

Bruxelles a un besoin urgent d'investissement dans la mobilité. Tous les jours 350 000 Flamands, Wallons et Bruxellois se déplacent quotidiennement pour travailler à Bruxelles. Deux tiers d'entre eux viennent en voiture. Cela fait près de 225 000 personnes. "Si nous voulons lutter efficacement contre la congestion du trafic à Bruxelles, tous les gouvernements doivent investir conjointement dans les transports publics», explique Pascal Smet.
Par conséquent Smet a récemment demandé à rencontrer sa collègue fédérale Galant pour connaître les engagements du fédéral pour la réalisation du RER et la création d’un réseau de bonnes liaisons ferroviaires dans et autour de Bruxelles. Il est particulièrement heureux d’apprendre qu’elle a donné l’ordre à la SNCB de fournir pour l'année prochaine une meilleure offre de trains à Bruxelles.
«Je le dis depuis un certain temps, un Réseau Express Régional n’est pas seulement une question de gros investissements dans de nouvelles infrastructures», dit Smet. "Il est également important que les voies existantes puissent être utilisées par plus de trains. De cette façon, nous pouvons améliorer l'offre de transports en commun avec des budgets relativement limités".
La semaine dernière Pascal Smet a appelé au Parlement bruxellois toutes les parties à dépasser les limites de la majorité et de l'opposition afin de former une alliance pour Bruxelles afin de travailler ensemble pour accélérer le développement du RER. "C’est avec plaisir que je vois aujourd’hui le résultat de cet appel »" dit-il. "Si nous travaillons ensemble, nous pourrons répondre vigoureusement aux défis de mobilité à Bruxelles dans l'intérêt de Bruxelles, de ses habitants et de ses visiteurs."